Les conseils pour se lancer dans la renégociation d’un crédit immobilier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La France assiste à un record historique en ce qui concerne les crédits immobiliers en effet, ces derniers n’ont jamais été aussi bas en l’espace de dix ans. Pourquoi ne pas donc profiter de cette situation exceptionnelle pour renégocier votre crédit immobilier ? Car oui les banques n’en font pas l’étalage, mais il est pourtant possible de réajuster votre crédit à l’aide de différentes techniques. Voyons donc…

Les solutions pour renégocier un crédit immobilier

Pour renégocier votre crédit, deux solutions sont à envisager :

- La baisse de vos mensualités

- La baisse de la durée de votre crédit

Ces deux solutions pourront être mises en place soit avec votre banque habituelle, c’est-à-dire celle où vous avez souscrit votre prêt déjà existant, ou alors dans une banque concurrente en optant pour un nouveau crédit.

Opter pour votre banque

Dans ce cas-là, il vous faudra procéder à un réaménagement du taux de votre crédit afin d’obtenir un taux moins important.

Opter pour une banque concurrente

A contrario, il faudra ici souscrire à un nouveau crédit afin de pouvoir rembourser votre crédit existant.

Les frais occasionnés par la renégociation d’un crédit immobilier

Bien évidemment, la renégociation d’un crédit va entraîner l’apparition de quelques frais annexes et ce, que vous choisissiez de rester « fidèle » à votre banque ou d’opter pour une banque concurrente. Jetons donc un coup d’œil aux deux situations :

Opter pour votre banque

- S’acquitter d’indemnités de remboursement anticipé

Les indemnités de remboursement sont limitées à 3 %  selon la loi « Scrivener », ou 6 mois d’intérêts sur CRD, et s’ajoutent au capital restant dû, CRD, de votre prêt à une période donnée.

Etant donné que vous souhaitez réajuster votre crédit au sein de votre banque, il est parfois possible de négocier ces frais avec votre banquier.

- S’acquitter de frais de dossier

Même s’il s’agit d’un réajustement auprès de votre banque, qui dit nouveau prêt dit également frais de dossier. Ainsi, votre banque pourra appliquer deux types de calculs :

-un forfait lié à un avenant : environ 120 €

- un pourcentage du montant du CRD : généralement 1 %

Opter pour une banque concurrente

- S’acquitter d’indemnités de remboursement anticipé

Ici aussi les indemnités de remboursement seront limitées à 3 % et elles s’ajouteront au CRD de votre prêt à une période donnée.

- S’acquitter de frais de dossier

Ici, deux attitudes peuvent être adoptées par votre nouvelle banque :

-vous exonérer de frais de dossier

-vous faire payer des frais de dossier

Dans le cadre de la seconde attitude, deux calculs seront également mis en place :

- un pourcentage du montant du CRD : généralement 1 %

- un forfait : environ 150 €

- S’acquitter de frais de garantie

Les frais de garantie sont, comme leur nom l’indique, liés à la mise en place d’une nouvelle garantie. Leur montant est compris entre 0 et 5 % du montant du prêt.

Les solutions concernant l’assurance-décès

Vous vous doutez bien que la souscription d’un nouveau crédit entraîne, la plupart du temps, la souscription à un nouveau contrat d’assurance-décès. Voici donc les solutions que vous pouvez envisager :

Opter pour votre banque

- Garder votre contrat d’assurance-décès actuel

C’est la solution que privilégient la plupart des investisseurs et donc la plus commune tout simplement car elle n’engage aucune formalité. Seulement, vous n’obtiendrez aucun gain supplémentaire.

- Opter pour un nouveau contrat d’assurance-décès

En souscrivant à un contrat d’assurance-décès en adéquation avec le taux ainsi que le montant de votre nouveau prêt, votre cotisation sera calculée sur des bases inférieures ce qui vous apportera des conditions nettement plus avantageuses. Toutefois, gardez à l’esprit que toutes les banques ne proposent pas ce service, la plupart traitant les cas d’assurance-décès et de crédit séparément.

Opter pour une banque concurrente

- Opter pour un nouveau contrat d’assurance-décès

Il est évident qu’il s’agit tout simplement de souscrire à un nouveau contrat d’assurance-décès. Celui-ci sera plus avantageux en comparaison à vos remboursements existants car les cotisations seront calculées sur une base inférieure.

Opter pour un courtier en assurances

Un expert du secteur des assurances sera en mesure de vous offrir un contrat en totale adéquation avec votre situation personnelle, vos objectifs ou encore votre âge et votre profil.

Pourquoi renégocier un crédit immobilier ?

La réponse que l’on peut vous apporter ici est toute simple : il est judicieux de renégocier un crédit immobilier pour obtenir des gains supplémentaires. En effet, une différence de deux points entre votre ancien crédit et le nouveau sera bénéfique, d’autant plus si l’ancien crédit en question est un crédit dit « jeune », c’est-à-dire renégocié avant la moitié de sa durée initiale.

Il apparaît donc clairement qu’une renégociation, même soumise à divers frais comme nous l’avons vu précédemment, sera bénéfique pour votre porte-monnaie.

Conclusion

Cette situation historique dans le secteur des crédits immobiliers ne sera pas pérenne et il est judicieux que certains investisseurs « lésés » se tournent vers la renégociation de leur crédit immobilier. Cependant, en raison des frais importants, cette renégociation ne sera intéressante que si deux conditions sont remplies :

-la différence entre les deux taux doit être significative : au minimum 1 points sur le taux nominal

-le crédit à renégocier doit être « jeune »

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »