Le FCPR : outil de diversification patrimoniale

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Fonds Commun de Placement à Risque, plus connu sous le nom de FCPR, est en vigueur depuis 1983 et représente donc le premier outil de gestion collective pour le non coté. Excellent outil de diversification patrimoniale, le FCPR est en mesure de vous apporter des avantages fiscaux et une rentabilité très importante. Ce sont d’ailleurs ses nombreux avantages qui en ont fait aujourd’hui l’un des placements financiers les plus utilisés par les investisseurs.

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières ou OPCVM

Commencer cet article par un paragraphe sur les OPCVM n’est pas anodin, en effet, un FCPR est un OPCVM. Voyons donc…

Un OPCVM a pour principal objectif de gérer et de placer, pour le compte de divers souscripteurs, des fonds en valeurs mobilières comme par exemple les parts d’une copropriété FCP ou encore les actions SICAV.

Trois OPCVM de capital investissement vous donnent l’opportunité d’investir dans des sociétés non cotées, ce sont :

A noter : Les FCPI ainsi que les FIP représentent des catégories bien particulières des FCPR. Ainsi, nous les aborderons brièvement en fin d’article car le but ici est de vous présenter concrètement l’outil de diversification patrimoniale qu’est le FCPR à proprement parlé.

Concrètement, qu’est-ce-qu’un FCPR ?

Un FCPR est représenté par différentes copropriétés de valeurs mobilières qui sont gérées par des sociétés comme les entreprises d’investissements agréées ou les banques, et qui ont pour « mission » la collecte de capitaux auprès d’épargnants ainsi que leur utilisation en opérations de capital-risque.

Concrètement un FCPR est donc un véhicule de placement qui possède une orientation de placements clairement définie, et qui va vous donner la possibilité de réaliser un investissement dans des sociétés non cotées.

Il est important de savoir que d’après  l’article 22 de la loi 88-1201 du 23 décembre 1988, les actifs du FCPR doivent être constitués de valeurs mobilières ou de parts de sociétés à responsabilité limitée à hauteur de 50 % minimum.

Le FCPR est un placement financier qui agit sur le long terme et donc un véritable produit d’épargne. En effet, sa durée de vie est d’environ 10 ans et il vous sera impossible d’obtenir le rachat de vos parts de FCPR durant toute la durée de vie de votre fonds.

La fiscalité du FCPR

Au contraire du FIP et du FCPI, qui sont pourtant des types de FCPR, le FCPR ne pourra vous apporter un avantage fiscal au moment de votre entrée, mais il pourra en contrepartie vous apporter d’autres avantages.

En effet, son « point fort » se trouve dans son aptitude à vous offrir deux exonérations d’impôts : une sur les revenus de valeurs mobilières et l’autre sur les plus-values lors de la revente des parts.

Attention toutefois, il vous faudra respecter deux conditions pour en bénéficier :

  • vous ne devez pas détenir plus de 25 % de parts dans les sociétés présentes dans l’actif de ce fonds
  • vous devez garder vos parts durant 5 ans minimum

A noter : ce qui est intéressant avec un FCPR c’est que son entrée n’entraîne pas obligatoirement un versement de l’intégralité du patrimoine promis. Ce dernier pourra effectivement se faire plus tard, au fur et à mesure des besoins.

Il est vrai que la rentabilité d’un placement ne fait nullement partie des avantages fiscaux, seulement, le rendement du FCPR représente l’un des atouts et il nous a semblé judicieux d’en parler. En effet, le rendement d’un FCPR est supérieur à la plupart des placements financiers, soit d’environ 15 %.

Attention, placement à risque !

Au regard de son appellation, vous devez vous douter que le FCPR se trouve dans la catégorie des placements à risque, et vous avez tout à fait raison. En effet lors d’un investissement dans un FCPR votre capital n’est pas assuré, ce qui vous impose donc d’être particulièrement prudent et rigoureux durant la souscription ainsi que dans le choix de votre gestionnaire.

FCPI et FIP : deux variétés de FCPR

Les FCPI, ou Fonds Communs de Placement dans l’Innovation, ont pour principal objectif d’assurer le financement du développement des entreprises dites innovantes et non cotées en bourse. Leur durée de détention est de minimum 5 ans et, avec les FIP, ils représentent  une variété de FCPR.

De fait, comme lors d’un investissement dans un FCPR, la rentabilité est élevée mais elle implique une prise de risque importante.

La fiscalité des FCPI et des FIP

  • Réduction d’impôts « one shot » de 18% du montant des souscriptions
  • Exonération de l’imposition sur la plus-value à partir de la 5ème année
  • Possibilité de cumuler ces deux placements financiers

Les conditions d’application

Le point commun entre le FCPI et le FIP c’est qu’ils doivent tous deux être obligatoirement  investis dans les douze mois qui suivent la clôture du fonds.

Voici maintenant la spécificité de chacun :

Pour les FCPI : 60% du fonds doit être obligatoirement investi dans des sociétés innovantes ayant leur siège social en Europe.


Pour les FIP : 60% du fonds doit être obligatoirement investi dans des sociétés, non cotées, ayant moins de 250 salariés et ayant leur siège social en Europe.

Conclusion

Que votre choix final sur un FCPR, un FCPI ou bien un FIP, ces trois OPCVM de capital investissement sauront vous apporter un rendement intéressant et des avantages fiscaux tout en étant des outils de diversification patrimoniales très efficaces. Néanmoins avant de vous lancer dans un tel placement, gardez en tête que ces trois placements sont risqués et que de fait, il vous faudra être extrêmement prudent.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »